Présentation - Pirates of the Spanish Main

Publié le par Draaz

 

pirate book

 

 

Présentation de Pirates of the Spanish Main



Mis en ligne le
28 - 02 - 2007 à 22:56:11

 

 

 

 

Pirates of the spanish main vous propose d'affronter deux flottes de navire de guerre le tout enrobé d'une couchepitaes6-copie-1.jpg de chasse au trésor. Après 5 extensions sous couvert d'historicité, Wizkids part clarement vers le fantastique (film Pirates des Caraïbes oblige) mais ce n'est pas pour nous déplaire, le fantastique ayant qui plus est de tout temps fait parti du monde maritime.

Le système de jeu est simple (mais non simpliste), les règles tiennent sur deux pages ce qui n'empêche pas les parties d'être assez stratégique que ce soit dans le déplacement, la construction de la flottes ou le placement des îles.

Le jeu surprend tout d'abord par son conditionnement en booster (sous la forme de cartes donc). Chaque booster contient de quoi assembler deux navires ou fort, un équipage et un trésor. A cela on peut ajouter deux îles en cartons et deux D6 permettant de jouer immédiatement après l'ouverture du booster.

 


LES DIFFERENTES FACTIONS

Toutes extensions confondues les factions sont au nombre de huit : Pirates, Espagnol, Anglais, Français, Américains, Barbaresques, Rébellion de Jade et les dernier arrivant les Maudits. Chaque camp a son domaine de prédilection, cependant les flottes peuvent être multinational afin de coller au mieux avec votre stratégie. Le nombre de navires augmentant au fil des extensions ceci est de moins en moins nécessaire (les équipages doivent cependant se trouver sur un navire de leur nationalité). Les Pirates sont rapides, les Anglais sont des poutreurs, les Barbaresques sont des fans de l'abordage?

pirate7

Les navires sont de plusieurs types : classique, goélette, galère, jonques et les bateaux tortues. Attention la mort peu désormais venir du dessous avec l'apparition dans Pirates of Davy Jones' Curse des monstre marin et l'arrivé dans Pirates of the Mysterious Island des submersibles imaginé par Jules Verne.

Les extension Pirates of the Crimson Coast et Pirates of the Revolution ont aussi vu l'arrivé des forts, servant à protéger votre butins sur un autres îles que votre île de départ ou tout simplement pour protéger un passage stratégique.

Il existe onze équipages génériques tels que le Capitaine, le Barreur ou le Canonnier que l'on retrouve pour chaque faction. Des personnages spéciaux aux capacités variées sont aussi disponibles.


LES REGLESpirateboite


- Le But

Une partie de base consiste en l'affrontement de deux flottes de 40 points autour de six îles : les deux îles de départ auxquelles s'ajoutent quatre îles contenant chacune quatre trésors (d'une valeur de 1 à 4 pièces d'or, la totalité des trésors sur les 4 îles étant égal à 30 - il est possible d'y intégrer des trésors spéciaux afin d'ajouter encore du piment au jeu). Pour encore plus de piment il est possible d'ajouter des éléments de décors tel que des récifs, mers des sargasses ou autres bans de brouillards et même des évènements (dont le coût devra être compris dans la flotte). [b]Le vainqueur sera le premier qui aura apporté la majorité des pièces d'or à son île de départ[/b]. Il s'agit de phases alternées, c'est-à-dire que chaque joueur joue la totalité de sa flotte avant que son adversaire ne fasse de même.

 

- Les Caractéristiques

Un des squelettes ayant permit d'assembler le navire sert aussi de carte de référence indiquant ainsi plusieurs caractéristiques :

- nom, nombre de point et faction

- le nombre de mats

- la capacité des celles

- la vitesse du navire

- la puissance et les portés des canons

Ceci est suivi par le type de navire (si aucun il s'agit d'un navire classique) et les éventuelles capacités spéciales.

pirate21

- Le Système de Jeu

Afin d'effectuer sa mission chaque navire peut faire une action parti lesquels :

- Se déplacer : la valeur de déplacement est indiqué sur la carte de référence du navire sous la forme des lettres L (Large) et S (Small). Ces unités de mesure prennent comme référence la carte, L est égal à la longueur de la carte tandis que S est égal à la largeur. Vous avez donc tout sous la main, pas besoin d'une réglette ou que sais-je encore. Le déplacement permet aussi d'éperonner un navire, puis éventuellement de partir à l'abordage ! Ceci afin de voler des trésors sur un navire adverses ou de détruire un de ses équipages.

- Tirer : chaque canon est représenté sur la carte de référence par un dé. Sa couleur indique sa portée (rouge pour L et blanc pour S) tandis que le chiffre inscrit dessus représente la valeur que l'on doit dépasser afin de toucher le navire adverse. Lorsqu'un canon touche, un mat adverse est éliminé. Sachant qu'un mat représente aussi un canon, plus un navire s'affaiblie et plus la puissance de feu diminue.

- Explorer : Sur une île il s'agit de rafler un nombre de pièce égal à sa capacité de soute moins le nombre d'équipage présent sur le navire). Il est aussi possible d'explorer un navire réduit a l'état de ponton, c'est-à-dire totalement démâté (et donc sans possibilité de tir et de déplacement sauf s'il possède un Rameur dans ses calles).

- Se réparer : permet à un bateau amarré à son île de départ de réparer un de ses mats. Il est possible d'effectuer une action de réparation en pleine mer a condition d'avoir dans sur le navires un Charpentier.

Les équipages génériques qui sont au nombre de onze, modifient certaines règles. Par exemple un capitaine permet de tirer et de se déplacer le même tour, le barreur d'accroître la valeur de mouvement du navire de S ou encore plusieurs sorte de spécialistes donnant à vos tirs de multiples effets. Chaque faction possède aussi ses propres personnages spéciaux, souvent réel historiquement mais malheureusement bien souvent anachronique (il en va de même pour les navires).

pirate20


LES EXTENSIONS

Les extensions sont au nombre de 6 et apportent chacune leur lots de nouveautés (plus ou moins fracassante bien évidement). Il n'y a pas de gros déséquilibre etre ces extensions qui peuvent donc etre combinées ou jouées séparément sans aucun problème.



- Pirates of the Spanish Coast : Il s'agit de l'édition de base avec 3 factions de depart (anglois, espagnol et pirates). Asmodee, distributeur en France des produits Wizkids, a décidé de traduire cette première édition sous le nom de [i]Pirates du Nouveau Monde[/i]. Cependant les boosters contiennent les règles d'initiation jouable sur damier. Je vous conseil vivement de télécharger les règles "originels" que vous trouverez en bas de page ou pour les anglophones de tout simplement jouer avec les règles fourni dans les extensions qui suivent'

- Pirates of the Crimson Coast a vu l'arrivé des forts et de la flotte française (cocorico !) ainsi que des éléments de décors.

- Pirates of the Revolution a modifier le format de base du jeu (passant de 30 points à 40 points) et rendu gratuit les forts dans la construction de la flotte. C'est aussi ici que sont arrivé les américains.

Les trois extentions pré cité sont ce que je considèrerais comme les extensions de base qui ont posé les fondements du jeu. Elles sont de plus équilibré et réelement généraliste. Les extension qui suivent sont d'avanatage thématique

- Pirates of the Barbary Coast fait sortir nos flottes des caraïbes pour les mener en Méditerranée juste avant la bataille de Lépante. Il y a une modification du placement des îles afin d'éviter les incontrôlable rush, et une modification des conditions de victoire (avant il était possible de gagner sans avoir la majorité de l'or, en ayant « juste » coulé toute la flotte adverse). Et c'est surtout l'arrivé des Barbaresques et des galères !

- Pirates of the China Sea avec de vrais bouts de jonques et de navires tortues dedans ! et l'arrivé d'une nouvelle faction de pirate, la Rébellion de Jade, et la réapparition des évènements qui avait disparu de Barbary Coast.

- Pirates of Davy Jones' Curse a introduit un coté fantastique au jeu, que cela soit par l'intermédiaire de nouvelles capacités (Maudit et Peur), pouvoir ou l'introduction des monstres marins. Ceux-ci font parti de la factions des Damnés et sont des cartes rares de deux types : les Krakens et les Dragons de Mer, chacun ayant des capacité spécial et des règles de déplacement et d'abordage variant légèrement de celle des navires.

- Pirates of the Mysterious Island pousse encore plus le jeu dans l'univers de la fantasy. La précédente extension se voulait un peu plus sombre et horreur, celle-ci sera plus proche de Jules Vernes. Les monstres marins seront toujours là mais il seront rejoint sous les mers par quelques sous marins (le Nautilus n'est pas loin) et l'arrivé des « Iles Mystérieuses » (une dans chaque booster) qui devrait influencer le jeu lors de son exploration. Ces nouveautés ont été attendus avec impatience après un potcs qui nous avaient un peu déçu?

 


AVIS DES MEMBRES DE LA CFW

Draaz :

Il s'agit d'un jeu stratégique, rapide et fun qui se joue très efficacement en tournoi (possibilité de tournoi scellé donc ouvert aux débutants). Il ne faut cependant pas prendre ce jeu pour ce qu'il n'est pas, une simulation, le fun et surtout la rapidité ont sacrifié le réalisme. La communauté de fan de ce jeu est très créative sur le net et vous trouverez de nombreux scénarios ainsi que des règles maison (gestion du vent par exemple). Le défaut du système de carte est que lorsque l'on est pris par le jeu le coté collection ne peut que nous inciter à posséder la totalité des cartes d'une extension, la communauté d'échangeurs sur le net aidant grandement' arf

Triz' :

Je me suis un peu intéressé à Pirates (of the Spanish Main) à sa sortie, mais j'ai été un peu déçu par le coté "collectable" du jeu et par les compétences "irréalistes" qui font de ce jeu un jeu à combo à la Confront'.

Mais monter ses petits bateaux est un plaisir enfantin qui n'est pas à négliger...

 

pirates1


LES RESSOURCES

Traduction des règles de Pirates of the Barbarian Coast : http://www.potsm-france.com//telechargement/Règles_PotBC_Fr.pdf (remerciement à Jack_S)

Les règles ont peux changer par la suite, seul se sont ajouter quelques mots clés facilement compréhensible, seul les règles concernant les monstres marins demanderaient précisions. Précision que vous pouvez d'ailleurs trouver sur le lien ci-dessous grâce à Daimon :

http://daimon30.free.fr/Pirates_Of_Spanish_Main/Règles_Monstre_Marin.doc

Les règles non officielles sur la gestion du vent : Ravage N° 28

Vaisseaux de Bois et Hommes d'Acier : Le même Jack_S a traduit puis adapter à Pirates le célèbre jeu de bataille naval Wooden Ship and Iron Men (la version Lite, pour rassurer ceux ayant tester la lourdeur de la version complète), d'où le jeu de mot dont nous ne dirons rien, par sympathie pour l'auteur. Il s'agit d'un très bon travail permettant de jouer avec vos navires à un vrai grand jeu de simulation naval.

http://www.potsm-france.com/telechargement/VB_HA.pdf

Tous les évènements ainsi que les dernières actualités relatifs à Pirates of the spanish main sont bien évidemment consultables sur la CFW : www.lacfw.net/forums

 

Publié dans Autres Jeux

Commenter cet article