Unité - l'Hydre de Lern

Publié le par folken lacour de fanel

hydre2L'Hydre de Lern

0-1 Hydre de Lern.................................300pts/figurine
Depuis l'arrivée des Elfes Noirs de Tzeench aux environs du Glacier de Fergivre, de longs rugissements lugubres se faisaient entendre chaque soir en ces lieux désolés, corrompus par l'Architecte du Changement. Les Maîtres des Bêtes envoyèrent une patrouille d'éclaireurs, mais sans doute étaient-ils tous faibles, car aucun ne revint.
Les Maîtres des Bêtes, ayant fini d'acclimater les Sang-Froids à leur nouvel environnement et s'étant assuré que les esclaves ne pourraient fuir avant qu'ils n'aient besoin d'eux, décidèrent d'aller capturer la bête qui rôdait en ces lieux. Après plusieurs heures d'escalade, ils découvrirent les cadavres de la patrouille et remarquèrent avec mépris que certains des éclaireurs avaient préféré se tuer plutôt que d'affronter le monstre...
Lorsqu'ils l'aperçurent, leur coeur habituellement si froid se glaça pourtant d'effroi : il s'agissait d'une Hydre, mais son comportement laissait à penser qu'elle possédait une intelligence et une cruauté bien plus développées que les Hydres de Guerre de Naggaroth.
Malheureusement pour eux, l'Hydre semblait avoir détecté les Maîtres des Bêtes ; une de ses cinq têtes se tourna vers eux. Dans leurs esprit, ils entendirent alors une voix terrifiante : "Qui ose me déranger ?"
Tous se regardèrent avec appréhension : quelle réponse donner ?
Leur chef, Kai Wren, prit les devants. "Ton maître," répondit-il au monstre, d'une voix ne trahissant aucune peur.
L'Hydre sembla rire pendant un instant, puis se jeta sur l'impudent avec une vitesse étonnante. Kai Wren ne vacilla même pas, ce qui sembla étonner l'Hydre, sans pour autant la ralentir. Une fois devant lui, elle posa la plus imposante de ses têtes contre le front du Maître des Bêtes, qui ne bougeait toujours pas. Kai Wren sentit l'intelligence maligne du monstre s'immiscer dans son esprit, lui causant de douloureuses décharges électriques qu'il pouvait sentir le long de sa colonne vertébrale. Visiblement satisfaite de ce qu'elle semblait avoir appris, elle recula la tête et Wren put l'entendre dans sa tête lui annonçer sa décision de les suivre, à condition bien sûr qu'elle puisse toujours agir seule et à sa guise...

Armée : L'Hydre de Lern peut rejoindre une armée d'Elfes Noirs, dans laquelle elle occupera deux choix d'Unité Rare. Elle peut également rejoindre une armée d'Elfes Noirs du Culte de Tzeench, elle occupera alors un choix d'Unité Rare.
Coût : L'Hydre de Lern coûte 300 points.
Profil :
CODE
M  C   T F E V I  A  Cdt
6 4(5) 0 5 5 6 5 4(5) 8

Sauvegarde : 4+.
Puissance d'Unité : 6.
Règles Spéciales : Souffle Toxique, Terreur, Grande Cible, Peau Écailleuse, Haine des Hauts Elfes (ces règles sont détaillées dans le Livret Elfes Noirs).
- Don de Tzeentch :Si l'Hydre subit une blessure au corps-à-corps suite à une Attaque ne comptant pas comme Attaque Enflammée, elle gagne une Attaque jusqu'a la fin de la partie
- Talon d'Achille : Chaque fois qu'une tête de l'Hydre de Lern est coupée, elle repousse, mais l'Hydre possède une seule tête qui ne repousse pas : il s'agit de la tête immortelle de l'Hydre, qu'il faut couper pour abattre le monstre. L'Attaque effectuée par la tête immortelle l'est avec une Capacité de Combat de 5 plutôt que 4 (effectuez un jet pour toucher séparé) et compte comme une Attaque Magique. Cela signifie que l'Hydre de Lern possède 4 Attaques résolues avec une CC4 et une unique Attaque Magique résoluee avec une CC5 (inclue dans le profil). Les Attaques que gagne l'Hydre de Lern à la suite de blessures en corps-à-corps (voir Don de Tzeench) sont résolues avec une CC4.
Faire perdre tous ses Points de Vie à l'Hydre de Lern revient à trancher sa tête immortelle, retirez la alors comme perte normalement.
- Sombre intelligence : L'Hydre de Lern se comporte comme une Hydre de Guerre ayant perdu ses deux Apprentis et ayant réussi son Test de Réaction de Monstre. Notez que l'Hydre de Lern est déployée seule sur le champ de bataille et combat sans Apprentis .

Commenter cet article